°04. Les Idoles (Marc’O)

A l’occasion d’une rapide interview il y a quelques jours sur un autre sujet, Jean-Pierre Kalfon a évoqué très rapidement Les Idoles, ressorti il y a peu en DVD chez Luna Park Films. Sourire malin, l’oeil aussi brillant que rêveur, il lâche un tendre « des comme ça, on n’en fait plus. » Tout est dit. 

160420_lesidolesphoto1

C’est à l’éditeur Luna Park Films, qui a exhumé La Femme Bourreau l’année dernière, que nous devons la sortie cette semaine du rare Les Idoles, bizarrerie (pré-)soixante-huitarde aux nombreuses têtes connues. Devant la caméra, les trois idoles du titre, ce sont Bulle Ogier qui mime Francoise HardyJean-Pierre Kalfon peroxydé et Pierre Clementi en clone de Mick Jagger Durant une fausse conférence de presse mâtinée de souvenirs, on croisera Philippe Bruneau en Monsieur Loyal de ses trois bêtes de foire, Henry Chapier, Francis Girod, Bernadette Lafont et quelques autres têtes connues. Et derrière la caméra, outre Marc’O, figure plus connu du monde du théâtre, Jean Eustache assure le montage et André Téchiné est crédité comme assistant réalisateur.

Adaptée de la pièce de théâtre éponyme montée en 1966 au théâtre à Paris, déjà montée avec la même équipe et qui créa l’évènement, Marc’O passe derrière la caméra pour une version cinématographique, dont le fond est le même : dézinguer en règle le monde du showbiz, beaucoup trop lisse et propret pour être vraiment honnête. A l’origine de cette rencontre durant laquelle on présente trois chanteurs dont la côte de popularité  – et donc les ventes – baisse, une idée : pourquoi ne pas faire de ces trois futurs has-been un seul et même groupe ?

Satire féroce du monde du spectacle des années 60, en pleine mutation commerciale affolante, Les Idoles est un cousin écorché du Network de Sidney Lumet et tout aussi méconnu que l’excellent Privilège de Peter Watkins. Façonné avec plus de rage et d’énergie que d’académisme, Les Idoles est devenu culte, mais aurait pu avoir une carrière moins confidentielle si son producteur n’avait pas sorti le film drant les évènements de ce mois de mai 1968. Celui-ci refusa en effet de ne pas décaler la sortie, et de profiter justement des désistements de nombreux autres films pour truster les salles, comme l’explique l’un des suppléments de ce DVD. Si l’histoire lui donne tort, on peut néanmoins souligner l’incroyable justesse de cette sortie. Car Les Idoles ne raconte rien d’autre que le renversement d’un pouvoir, le sabordage des marchands de soupe, la fin d’un pouvoir et le changement à tout prix. Cohérence totale avec ce qui se passait en dehors des salles, donc. Mais on s’en doute, il est plus préférable de sortir de chez soi pour jeter des pavés et rêver à une révolution  plutôt qu’à aller se faire une toile.

Du coup, il fallait se rabattre sur les quelques séances exceptionnelles pour profiter du film, peu rediffusé. L’Etrange festival, lors d’un hommage à l’acteur Jean-Pierre Kalfon a permis de donner une nouvelle visibilité aux Idoles, que l’éditeur nous propose dans une belle copie et comme on l’a dit agrémenté de plusieurs bonus notamment un module riche en informations signé Francis Lecomte et Anthony Magnoni. A la lumière de près d’un demi-siècle, on pourra arguer légitimement que le temps n’a pas toujours été aimable avec cette bizarrerie, qui à force d’expérimenter bégaye parfois et souffre d’une petite baisse de rythme. Pourtant, sa découverte aujourd’hui en étonnera plus d’un et il était légitime d’accompagner tel qu’il le fallait une oeuvre aussi passionnante. Comment ne pas penser aujourd’hui aux lancements d’autres objets de culte contemporains ? Ce ne sont plus des chanteurs mais des téléphones, des consoles de jeu, des line-up d’adaptation Marvel et des nouveaux systèmes d’exploitation. Les idoles ont changées, la mise en scène demeure.

Saluons donc Luna Park Films pour ce « second DVD d’une collection consacrée à des raretés du cinéma français des années 60 » comme indiqué sur la jaquette. On attend les suivants, et pourquoi pas Les Gauloises bleues de Michel Cournot, avec le même Jean-Pierre Kalfon ? Ce dernier me confiait d’ailleurs qu’il attend avec impatience son exhumation…

161005_lesidolesdvdcover

Les Idoles de Marc’O est édité en DVD par Luna Park Films. Il est disponible sur la boutique de l’éditeur ici.

Posté par Sylvain Perret le 05-10-2016

Réagissez a cet article

comments powered by Disqus