DVD & BLU // Quelques nouveautés chez Gaumont

Les vidéophiles étaient relativement inquiets depuis quelques mois : Gaumont, qui nous régalait de nombreuses sorties à un rythme soutenu depuis quelques années avait mis en standby ses éditions en haute définition. Bonne nouvelle, l’éditeur à la Marguerite revient avec 3 nouveaux titres à la fin de l’année…

160902_gaumontlogo

C’est le 7 décembre que sortiront les trois nouveaux titres en DVD et Blu-ray chez Gaumont, certainement dans sa collection prestige. En effet, la ligne éditoriale de l’éditeur peut se diviser en quatre segments : les films « frais », c’est-à-dire les portages sur vidéos de films quelques mois après leur exploitation en salle, la collection de DVD à la demande « rouge », possédant aucun supplément et dont les films sont pour la plupart des titres au pouvoir commercial assez confidentiel. Ensuite, il y a aussi la collection « Gaumont découverte », un label Bluray proposant des titres divers, qui certes n’appartiennent pas forcément au sommet du catalogue, mais qui avec un minimum de travail éditorial et une qualité sinon optimale, tout du moins toujours agréable, demeure une collection à suivre pour l’amateur de petites surprises (qui aurait pu espérer pouvoir bénéficier en haute définition de Clara et les chics types, Pleins feux sur l’assassin, Le Gentleman de Cocody ou encore Le Dos au mur ?). Et bien évidemment, il y a la collection Prestige. Un emballage plus luxueux (généralement avec un fourreau en carton), une quantité conséquente de suppléments, pour des films qui constituent le plus fort du catalogue de l’éditeur.

Prenons l’exemple de Lautner. Les Tontons Flingueurs comme Les Barbouzes sortent dans la collection prestige, bien évidemment. Pour ce qui est de films un peu moins « simples » d’un point de vue commercial comme Fleur d’Oseille ou La Grande sauterelle, l’éditeur les propose en collection découverte. Quant à Attention, une femme peut en cacher une autre, La vie dissolue de Gérard Floque ou encore Triplex, il faudra se contenter de DVD à la demande.

160902_pierrefresnay

Si nous sommes sans nouvelle de la « collection blanche », réjouissons-nous de la sortie prochaine de trois nouveaux titres – et pas des moindres – au sein de la collection prestige, à savoir :

  • Le Dernier des six de Georges Lacombe : il s’agit d’une adaptation d’un roman de Stanislas-André Steeman par Henri-Georges Clouzot. Cette aventure du commissaire Wens bénéficie de la présence dans le rôle titre de Pierre Fresnay, qui reprendra son rôle dans le premier film de Clouzot tourné l’année suivante : L’Assassin habite au 21.
  • Un carnet de bal de Julien Duvivier : Alors que depuis quelques mois le travail du cinéaste est exploité de manière conséquente en France, il faudra rajouter à la liste de Bluray de films de Duvivier cette anthologie. Historiquement, il s’agit du premier film à sketches du cinéma français, et il réunit des acteurs prestigieux de l’époque : Françoise Rosay, Louis Jouvet, Harry Baur, Raimu, Andrex, Pierre Blanchar, Fernandel, et tant d’autres. La crème de la crème des années 30, à quoi il faut rajouter qu’un sketch est signé Henri Jeanson.
  • Rendez-vous de Juillet de Jacques Becker : préfigurant l’esprit de la Nouvelle vague, Jacques Becker offre un fabuleux portrait de la jeunesse des années 50, insouciante et qui offre les premiers signes d’un changement radical des mœurs et d’un choc inévitable des générations. Avec Daniel Gélin, Nicole Courcel ou encore Maurice Ronet qui déambulent dans un Paris lumineux ou dans les boîtes de jazz de Saint Germain des prés.

A ces trois titres dont nous n’avons pratiquement pas d’information (suppléments ? Spécifications ? jaquette ?) si ce n’est la date de sortie (le 7 décembre), nous nous permettons de rajouter de manière plus anecdotique les sorties des DVD de la collection rouge « à la demande ».

160902_lapeaudetorpedodvdcover

Le 23 septembre :

  • Entre onze heures et minuit de Henri Decoin
  • La Peau de Torpedo de Jean Delannoy 
  • Tu m’as sauvé la vie de Sacha Guitry
  • Les Plus belles escroqueries du monde de Claude Chabrol, Jean-Luc Godard, Ugo Gregoretti et Hiromichi Horikawa. ATTENTION ! Pour ce dernier, il semble manquer un sketch signé Roman Polanski, comme le suggèrent le descriptif, la jaquette et la durée (90 minutes, contre 111 en « version complète »)

Le 12 octobre :

  • Sortez des rangs de Jean-Denis Robert
  • Madame sans gêne de Christian-Jaque 
  • Saint-tropez blues de Marcel Moussy 
  • Les Baisers, un film à sketch de Bernard T. Michel, Bertrand Tavernier, Jean-François Hauduroy Claude Berri et Charles L. Bistch.

160902_lesbaisersdvdcover

Le 16 novembre :

  • La Lumière d’en face de Georges Lacombe
  • Dis-moi que tu m’aimes de Michel Boisrond
  • Maléfices de Henri Decoin
  • Soleil noir de Denys de La Patellière (avec Michèle Mercier, Daniel Gélin… et Patrick Balkany !)

160902_Soleil-Noiraff

Encore une fois, si cette collection a l’avantage d’exhumer de véritables curiosités (notamment Les Baisers, première réalisation du passionnant Bertrand Tavernier), il est dommage de ne pas avoir de suppléments qui permettraient de resituer certains de ces films, qui parfois nécessitent une recontextualisation pour les apprécier plus justement. On se consolera avec les trois bombes de fin d’année dans la collection « prestige », en espérant le retour en 2017 de la collection blanche.

Source : Amazon

Posté par Sylvain Perret le 02-09-2016

Réagissez a cet article

comments powered by Disqus