OST // Une poignée de BO au Disquaire day

Comme chaque année, le Disquaire Day va proposer un catalogue conséquent de surprises en proposant à partir du 16 avril prochain chez les disquaires quelques éditions de raretés ou d’inédits sur vinyle.

Une initiative intéressante qui atteint néanmoins ses limites quand elle quitte son idée initiale (défendre les vendeurs indépendants) pour une spéculation terrible. Il n’est pas rare de voir certaines éditions ne même pas passer par les rayonnages pour prendre des valeurs aberrantes sur la toile. Quoi qu’il en soit, profitons-en pour signaler la mise en circulation – temporaire donc – d’une poignée de titres en cohérence totale avec notre ligne éditoriale.

160411_Rivedroiterivegauchevinylcover

  • Doublé Michel Berger

Commençons avec deux 33 tours signés pour le cinéma par Michel Berger. En 1982, Jean-Paul Rappeneau lui propose de participer à sa nouvelle réalisation réunissant Yves Montand et Isabelle AdjaniTout feu, tout flamme, comédie douce-amère sur les relations père-fille. Deux ans plus tard, le compositeur participe à Rive Droite Rive gauche, septième et dernière réalisation du touche-à-tout Philippe Labro qui n’arrive pas à atteindre les réussites de ses précédentes œuvres. A moins d’être un fan inconditionnel du chanteur, ces bandes originales ne comptent pas parmi les plus grandes réussites du genre, mais demeurent deux curiosités qui interpelleront les plus férus du genre.

160411_Ilsvinylcover

  • Ils… de Jean-Daniel Simon

C’est peut-être la meilleure surprise de cette sélection, et on la doit aux diggers de Born Bad records, qui exhument trois titres inédits d’un film qui l’est à peine moins. Réalisé par Jean-Daniel Simon (alors âgé d’à peine 28 ans), Ils… bénéficie d’un joli casting – Alexandra Stewart, André Dussollier, Michel Duchaussoy, Charles Vanel, Dani, Henri Crémieux – et d’un pitch étonnant : accablé par la mort de son père, un jeune peintre se lie d’amitié avec un vieil homme à qui il confie son secret¹. Défini comme un policier fantastique, Ils… bénéficie aussi d’une bande originale signée Pierre Vassiliu. Les doux dingues de Born Bad Records vont proposer trois titres inédits réunis sur un 45 tours dont un entêtant générique de début à la ligne de basse furieusement entêtante derrière sa simplicité apparente.

 160411_etsioninvitaitjamesdeanvinylcover.jpg

  • Du François de Roubaix… ou presque

On n’en finit pas d’exhumer les travaux d’un des plus importants compositeurs français de bandes originales (on en reparle dans quelques jours). Décédé tragiquement il y a quatre décennies, François de Roubaix est de retour de manière transversale avec deux sorties sous son influence revendiquée. Tout d’abord, Fred Pallem et le collectif Le Sacre du tympan reprennent plusieurs de ses titres dans un album au nom de l’artiste. L’Homme Orchestre, Boulevard du Rhum, Chapi Chapo, auxquels il faudra ajouter deux reprises supplémentaires, réunis sur un album 45 tours appelé Et Si on invitait James Dean ?, réinterprétation d’un titre créé pour La Grande Lessive (!) du trublion Jean-Pierre Mocky.

Autre influence revendiquée pour l’œuvre du compositeur de La Scoumoune : la bande originale de La Vie très privée de Monsieur Sim, réalisé par Michel Leclerc, et composé par Vincent Delerm, avec je cite « un peu de François de Roubaix dans le dos« . Disponible uniquement en version dématérialisée à ce jour, cette sortie permettra de satisfaire les fervents défenseurs de support physique.

160411_lavietrespriveedemrsimvinylcover

SOURCE : Disquaire day // Born Bad Records

¹ce résumé du film provient de Cinéguide 2002

Posté par Sylvain Perret le 11-04-2016

Réagissez a cet article

comments powered by Disqus